Stop aux hépatites B, C et au VIH dans le département des Alpes-Maritimes

Denis OUZAN et le Réseau ville hôpital Hépatite C Côte d’Azur                                                             

« Stop aux hépatites B, C et au VIH » est une campagne de sensibilisation au dépistage des hépatites C et B et du VIH, en population générale qui a été mise en place depuis 4 ans dans le département des Alpes-Maritimes. Le dépistage ciblé de ces infections en fonction de facteurs de risques est toujours d’actualité mais a montré ses limites. Depuis 2010, la Haute Autorité de Santé a recommandé un dépistage systématique du virus du SIDA (VIH) en médecine générale, en dehors de tout facteur de risque. En 2014, le premier rapport sur la prise en charge des personnes vivant avec les virus de l’hépatite B ou C recommandait un  dépistage des hépatites B et C pour tous les hommes et les femmes enceintes. Le second rapport publié en octobre 2016  préconisait d’élargir le dépistage de l’hépatite C à tous les adultes. Il est maintenant clairement recommandé de se faire dépister pour les trois virus VIH, VHB, VHC au moins une fois dans sa vie, si cela n’a pas été réalisé auparavant. Ce dépistage apparait  d’autant plus important que des traitements efficaces existent. Le traitement très précoce de l’infection à VIH permet de réduire la constitution de réservoirs et le traitement de tous les sujets séropositifs permettrait d’enrayer la propagation de l’épidémie (test and treat) qui reste toujours au même niveau dans notre pays avec environ 6000 nouveaux cas par an. L’éventail des nouveaux médicaments contre l’hépatite C permet d’envisager la guérison de tous les malades. 

L’objectif de la campagne réalisée par le réseau ville hôpital hépatite C Côte d’Azur en partenariat avec le COREVIH PACA-Est était de faire connaître cette recommandation de dépistage universel  hépatites B, C et VIH au grand public et de faciliter le travail des médecins généralistes, sur lesquels repose ce dépistage en population générale. 

Arrières de bus, tramway de Nice, panneaux libres publics du département des Alpes-Maritimes ont délivrés  en novembre et mai de chaque année depuis novembre 2015 : « Faites-vous dépister au moins une fois, pour les 3 virus VHB, VHC, VIH si vous ne l’avez pas fait auparavant ». Cette campagne a été relayée en permanence sur les réseaux sociaux et sur le site du réseau hepatite06.fr qui a été actualisé. Une page Facebook : Stop aux hépatites B et C et au VIH  consacrée à la campagne compte 7500 visiteurs à ce jour. 

Les affiches de la campagne ont été distribuées à plusieurs reprises dans les établissements de soins, les cabinets d’anesthésie, les services d’urgence, les laboratoires d’analyses médicales et les pharmacies du département. Elles ont été adressées par la CPAM  à tous les médecins et aux assurés sociaux du département. 

Résultats

Entre les années 2015, 2016 et 2017 et 2018, le nombre de tests remboursés par la CPAM a augmenté d’environ 10 % par an  pour les 3 virus VHB, VHC et VIH. Dans les laboratoires d’analyses de ville, le nombre de nouveaux positifs pour les trois virus  a augmenté de 20 à 25%. Le nombre de notifications d’affection longue durée (ALD) pour hépatites) a été de 268 en 2015, à 454 en 2016 et à 426 en 2017. Comparé au département des Bouches du Rhône (BdR)  et rapporté à 100 000 habitants, le nombre d’ALD pour hépatites a augmenté de 70% entre 2015 et 2016 (p< 0.03) et de 60 % entre 2015 et  2017  (p= 0.05) dans le département  des Alpes Maritimes  et de seulement respectivement 14% et 2%  dans celui des bouches du Rhône. Les notifications pour ALD VIH ont augmenté significativement entre 2015, 2016 et 2017 dans le département des Alpes Maritimes par rapport à celui des Bouches du Rhône.    

Ces résultats  nous  ont incitent à poursuivre cette campagne dont la prochaine phase  est prévue en  Novembre 2019. L’accès universel au traitement de l’hépatite C et le dépistage de tous les sujets VHC qui s’ignorent, permettent d’espérer d’ici 3à 5 ans la fin de l’épidémie hépatite C.

Remerciements : CPAM  des Alpes Maritimes et Mairie de Nice 

                            Laboratoires Abbvie, Gilead et MSD.