Le défi de la NASH

Le défi de la NASH

NAFLD et la NASH sont des maladies mondiales qui se sont répandus dans de nombreux pays développés. Associées à une mauvaise alimentation et à un mode de vie sédentaire, elles touchent un quart de la population mondiale, dont près d’un quart des adultes européens.

L’épidémie est particulièrement grave aux États-Unis, où l’on estime que 35 à 40 % de la population souffre de stéatose hépatique, dont 12 % de véritable NASH, qui devient la première cause de cirrhose, de cancer  et de transplantation du foie.

De nombreux médicaments sont en cours d’évaluation. Plusieurs médicaments visant à réguler les troubles métaboliques, l’inflammation et/ou la fibrose peuvent être utilisés contre la NASH. Le premier médicament commercialisé par Intercept (acide obeticholique), sera bientôt disponible.

Ces nouveaux médicaments seront probablement utilisés en association pour améliorer leur efficacité. Toutefois, ces traitements ne peuvent à eux seuls résoudre le problème de la NASH. La lutte contre le NASH est avant tout une lutte contre la malbouffe, la sédentarité et le stress. Elle nécessite une approche individualisée ainsi qu’une sensibilisation aux effets néfastes de l’hyperconsommation.

Denis OUZAN

Laisser un commentaire