Dépistage de la fibrose hépatique par un test sanguin simple le FIB4 en médecine générale

Dépistage de la fibrose hépatique par un test sanguin simple le FIB4 en médecine générale

Toute inflammation chronique du foie génère une fibrose qui peut évoluer vers la cirrhose et le cancer du foie. La prévention de la cirrhose passe par un dépistage précoce de la fibrose hépatique et représente le défi des années à venir. Ce dépistage repose en première ligne sur le médecin généraliste (MG). Le FIB4 un est un test sanguin de fibrose extrêmement simple, basé sur l’âge et sur des variables usuelles (taux de plaquettes et de transaminases) qui permet de dépister une fibrose hépatique.

Les objectifs de ce travail coordonné par le Réseau ville hôpital Hépatite C Cote d’Azur furent  1) de mesurer la prévalence d’une fibrose hépatique significative par le score FIB-4 chez les adultes consultant en médecine générale  2) de comparer ce test à deux autres tests sanguins de fibrose plus sophistiqués mais plus onéreux NAFLD Fibrosis score (NFS) et Fibromètre (FM)  3) de définir le lien entre les scores de fibrose et des principaux facteurs de risque hépatique : surpoids, diabète de type2, consommation d’alcool  4) de décrire les causes d’une éventuelle atteinte hépatique.

Méthodes : Pendant 6 mois, 34 MG des Alpes Maritimes ont proposé à tous leurs patients adultes, sans pathologie hépatique connue, un dépistage de la fibrose hépatique par un prélèvement sanguin permettant de calculer le FIB4 et les 2 autres scores de fibrose (NFS et FM)

Résultats : Parmi les 2121 patients inclus, 61% étaient des hommes. L’âge moyen des patients était de 62 ans, 39 % avaient un surpoids défini par un IMC >25, 13% une consommation d’alcool de plus de 100g /sem., 10% un diabète et 29% une HTA. La prévalence d’une fibrose hépatique significative :   reconnue par le FIB4 en fonction de l’âge était de 19.1%. Par comparaison, cette prévalence était de 16.8% par le score NFS et 8.2% par le score Fibromètre. Une corrélation significative était retrouvée entre la positivité des 3 tests FIB4, NFS et Fibromètre. Confrontés à un test FIB-4 positif les MGs ont reconsidéré une cause éventuelle de l’atteinte hépatique présente dans 2/3 des cas : stéatopathie métabolique : 97 cas, alcoolique :48 cas, stéatopathie + alcool :24, autre : 24 cas.

Conclusion : Une fibrose hépatique est repérée par le test FIB-4 chez 19% des patients, sans pathologie hépatique connue, qui ont consulté en médecine générale. La mise en évidence d’une fibrose significative par un test sanguin tres simple a permis au MG de suspecter une maladie chronique du foie et de définir sa cause dans 2/3 des cas. Ce travail montre l’intérêt du test FIB-4 dans le dépistage de la fibrose en population générale. Ce score peut être généré automatiquement par le laboratoire d’analyse médicale dès lors que les ALAT/ASAT et plaquettes sont demandées et permettre ainsi au médecin de dépister, de confirmer l’existence d’une fibrose hépatique et de prendre en charge la maladie chronique du foie ainsi reconnue avant le développement de complications

Denis OUZAN

Laisser un commentaire